La filière bois en Corse : défis et enjeux actuels

La filière bois en Corse : un marché en déclin

La filière bois en Corse fait face à de nombreux défis. Les règles et normes établies pour assainir le marché semblent avoir eu un impact contraire à celui escompté, contribuant paradoxalement à aggraver la situation. En effet, malgré les efforts déployés par des acteurs comme Christophe Amadei, les pratiques déloyales de certains concurrents continuent de prospérer, mettant en péril les entreprises respectueuses des réglementations en vigueur.

Publicités

Un plan de relance contesté

Face au déclin de la filière bois, la collectivité de Corse a présenté un plan de 15 millions d’euros étalé sur cinq ans pour soutenir le secteur. Ce plan, décliné en cinq objectifs et 26 fiches action, suscite cependant des réactions mitigées. Les professionnels, tel que Paul-Félix Benedetti, dénoncent un manque de clarté et d’ambition, regrettant notamment l’absence de mesures concrètes pour promouvoir le bois corse dans les chantiers locaux.

Des enjeux multiples pour la filière bois

Le développement de la filière bois en Corse est confronté à des enjeux multiples, allant de la concurrence déloyale à la sous-valorisation des produits locaux, en passant par la complexité de la gestion de la forêt, à la fois espace naturel, lieu d’agrément et zone d’intérêt économique. Malgré les défis, des acteurs locaux restent déterminés à maintenir et développer cette filière indispensable pour la Corse.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *