La Capeb exprime des doutes sur MaPrimeRénov’

La Capeb sceptique quant aux performances de MaPrimeRénov’

La Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) est loin d’être convaincue des futures performances de MaPrimeRénov’ (MPR) en 2024. Lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée au siège de l’organisation à Paris, le président de la Capeb, Jean-Christophe Repon, a exprimé son inquiétude quant à la possibilité d’atteindre les objectifs du gouvernement. Selon lui, le manque d’accompagnateurs rénov’ (Mar) et la contrainte budgétaire des ménages sont les principales raisons de cette incertitude. En outre, la Capeb déplore l’absence de réactions gouvernementales significatives à ses alertes sur le sujet.

Publicités

Les nouveaux barèmes de MaPrimeRénov’ : des gagnants et des perdants

Les rénovations globales sont présentées comme les grandes gagnantes des nouveaux barèmes de MaPrimeRénov’. En revanche, ceux qui se contentent d’un seul geste d’isolation ne seront plus éligibles à cette aide en 2024. Pour redevenir éligible et optimiser les économies d’énergie, la Capeb conseille d’ajouter d’autres travaux ou de jouer sur le calendrier pour maximiser les aides. Cette réforme des aides à la rénovation énergétique pour le logement privé en 2024 marque un changement radical de cap, selon la Capeb.

La rénovation énergétique soutien de l’activité en 2024 ?

Les adhérents de la Capeb espèrent que la rénovation énergétique soutiendra leur activité en 2024, malgré un recul de 1% enregistré en 2023. La frilosité des banques à proposer et financer un éco-PTZ, même chez les ménages aisés, est pointée du doigt par la Capeb. Pour dynamiser ce marché, l’organisation formule plusieurs propositions, dont la création d’un prêt garanti par l’état « vert » et la possibilité pour les artisans de monter des groupements momentanés d’entreprises. La Capeb garde toutefois l’espoir de pouvoir remettre les choses à plat, en concertation avec les pouvoirs publics dans les mois à venir.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *