Fort recul du marché de l’immobilier en Ille-et-Vilaine

La chambre des notaires d’Ille-et-Vilaine a révélé les dernières tendances du marché de l’immobilier, mardi 12 décembre 2023. Sur les 12 derniers mois, il y a eu un fort recul du nombre de transactions, près de 20%. Les biens mis en vente sont toujours nombreux, mais ce sont désormais les acheteurs qui manquent, certains étant obligés de reporter leur projet ou d’attendre une baisse des prix alors que les taux de crédits ont considérablement augmenté. Si certaines villes de la côte d’Emeraude, comme Saint-Briac, Dinard et Saint-Lunaire, continuent de voir leurs prix s’envoler, d’autres, comme Rennes, enregistrent une baisse des prix de 6%.

Publicités

Malgré la forte attractivité de la côte d’Emeraude, la situation n’est pas favorable pour les ménages aux revenus moyens qui ont de plus en plus de difficultés à se loger dans la région. En effet, certaines communes de cette zone figurent parmi les plus chères d’Ille-et-Vilaine. Pourtant, sur le marché de l’immobilier, les prix ont baissé de manière significative. Les notaires notent que la crise actuelle n’est pas aussi alarmante que celle de 2008. En prenant du recul, on constate que la situation était bien plus critique à l’époque, avec une surface moyenne achetable par les Français bien plus faible.

Par ailleurs, la crise immobilière touche également d’autres régions. Selon la chambre des notaires de l’Aveyron, les taux d’intérêt ont triplé depuis 2022, impactant durement le dynamisme du marché. De plus, la rareté des biens, l’explosion du coût des travaux et le changement de réglementation en matière de performance énergétique compliquent encore davantage la situation. Malgré une relative stabilité des prix dans le Villefranchois, la chute du nombre de transactions enregistrées rend incertain l’avenir du marché immobilier aveyronnais.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *